Menu

Activision Blizzard rachat : Le gouvernement américain pourrait finir par bloquer l’opération ? !

Il est fort probable que la FTC (Federal Trade Commission) intente une action en justice pour bloquer l’accord avec Activision Blizzard.

 

 

Selon un nouveau rapport de Politico, la Commission fédérale du commerce des États-Unis est “susceptible” de déposer une plainte antitrust. Son objectif est d’empêcher Microsoft de mener à bien son acquisition d’Activision Blizzard. Selon des sources bien informées sur les travaux de la FTC, les enquêteurs de l’agence seraient “sceptiques” quant aux arguments des entreprises.

Mais cette probabilité n’est pas une garantie : Les commissaires de la FTC n’ont pas encore rencontré les avocats de Microsoft et d’Activision, et n’ont pas non plus voté sur une plainte officielle. La FTC a refusé de commenter le rapport de Politico.

Sous la présidence actuelle de Lina Khan, la commission a promis de sévir contre les fusions et acquisitions des grandes entreprises technologiques. Elle en a déjà fait la démonstration avec sa tentative ratée d’acquérir ARM auprès de Nvidia. La FTC a commencé à enquêter sur l’accord entre Microsoft et Activision au début de l’année, lorsqu’il a été annoncé.

L’acquisition éventuelle d’Activision par Microsoft a sans doute été le sujet le plus brûlant de l’actualité des jeux vidéo cette année. Selon les personnes que vous écoutez, cela pourrait signifier soit un changement sismique dans la façon dont les jeux vidéo sont réalisés, soit un changement de pouvoir relativement mineur entre les trois grands fabricants de consoles de jeux. Une action en justice de la FTC, en revanche, serait un coup dur et empêcherait la finalisation de l’accord pendant une période beaucoup plus longue. Ou même le faire échouer.

Les avocats de Microsoft ont principalement fait valoir qu’une seule franchise de jeu ne peut pas faire ou défaire une console de jeu. En revanche, les avocats de Sony ont récemment déclaré à l’autorité britannique de régulation de la concurrence que la franchise rivale Battlefield “ne peut pas suivre” Call of Duty d’Activision.

Il est également apparu récemment que Microsoft avait proposé à Sony un contrat de dix ans. Ce contrat garantirait la sortie de Call of Duty sur les consoles PlayStation. Dans le pire des cas, cela donnerait à Sony suffisamment de temps pour développer un véritable concurrent de Call of Duty. Cependant, Sony n’a pas dit grand-chose publiquement à ce sujet.

Source : Politico

Spread the love

No comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

theGeek TV