Menu

Ubisoft Paris se met en grève – Quarante personnes ont participé à l’action !

“Cette grève a permis de construire les prochaines grèves à venir”, a déclaré l’un des développeurs d’Ubisoft en grève.

 

 

Vendredi dernier, dans l’après-midi, 40 développeurs d’Ubisoft Paris se sont réunis pour se mettre en grève, le premier débrayage de l’histoire de l’entreprise. C’est le point culminant d’un mois tumultueux pour l’entreprise. Il y a trois semaines, Ubisoft a annoncé l’annulation de trois jeux non annoncés en raison de la “détérioration des conditions macroéconomiques”.

Dans une lettre adressée aux employés, le PDG Yves Guillemot a déclaré que “la balle est dans votre camp” pour ce qui est de respecter les délais et de bouleverser la situation financière difficile d’Ubisoft.

Selon le syndicat français Solidaires Informatique, les “mots de Guillemot ont un sens : heures supplémentaires, pression managériale, épuisement professionnel, etc.” et ont appelé les employés d’Ubisoft Paris à faire grève pour obtenir de meilleurs salaires et horaires de travail. Apparemment, certains développeurs ont entendu l’appel.

La grève des bureaux a duré jusqu’à la fin de la journée de travail. Elle a concerné environ 15 % de l’équipe de développement de l’entreprise. Axios rapporte que la grève était plus une discussion entre travailleurs qu’une protestation pour l’instant. Les principaux sujets de discussion ont porté sur l’état de l’entreprise, les plans d’action futurs et la culture de crise créée par des cycles de développement intenses tels que Ghost Recon et la série Just Dance.

Et ce, bien que Guillemot se soit excusé pour les commentaires qu’il a faits lors d’une récente réunion de questions-réponses, avec un message du style “Je suis désolé que cela ait été perçu de cette façon”.

Ces excuses n’ont apparemment pas suffi. Un participant anonyme a déclaré à Axios que “cette grève a permis de construire les prochaines grèves à venir” et que “si la direction d’Ubisoft ne veut pas entendre parler de nous, elle pourrait comprendre que ce sont les travailleurs qui décident de la date de sortie des jeux.”

Malgré les nombreuses annulations, Ubisoft a encore une poignée de sorties prévues. Assassins Creed Mirage arrivera dans le courant de l’année. Il s’agit d’un jeu plus léger, axé sur la furtivité, qui reprend le format de la série. Skull & Bones pourrait ou non sortir cette année. En effet, il a été reporté pour la sixième fois jusqu’à la prochaine année fiscale d’Ubisoft, qui commence en juillet de cette année.

Source : Axios, GamesIndustry.biz

Spread the love

No comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

theGeek TV