Menu

MercurySteam adore envers Nintendo

Lors de l’E3 2017, les fans de Metroid ont pu finalement essayer les deux aventures de Samus Aran qui sont sur les rails. La première d’entre elles, Metroid : Samus Returns, sera dans les magasins ce vendredi, après plusieurs années de développement dans les locaux du studio MercurySteam, qui semble avoir apprécié cette collaboration avec Nintendo.

Le fantasme de jouer à un nouveau titre Metroid en vue de profil est presque la pour les possesseurs de 3DS. Comme nous avons pu l’apprendre Enric Alvarez, dirigeant de MercurySteam, la compagnie voulait à l’origine développer un remake de Metroid Fusion, mais Yoshio Sakamoto, producteur de la série, a plutôt préféré faire un remake de Metroid II : Return of Samus, qui avait vieilli bien plus que le célèbre opus Gameboy Advance. Une fois le jeu nécessitant un lifting enfin choisi, le développement était alors confié à MercurySteam, qui a aussitôt convaincu Sakamoto. En parlant un peu plus à GamesIndustry, Enric Alvarez ne semble pas avoir été déçu de cette collaboration avec le constructeur nippon.

« Nintendo est en effet un éditeur unique en son genre, qui produit des jeux uniques en leur genre. Ils sont spéciaux. Ils sont uniques. Ils se soucient des jeux. Je n’exagère pas quand je vous dis qu’après deux années, 80-90% des conversations que nous avons eues concernaient des choses dont les joueurs se soucient. Seuls les 10-20% restants concernaient le business et ce qui touchait à l’édition des jeux. Ce ratio est unique à Nintendo. Lorsque vous entretenez des discussions proches avec eux, vous comprenez pourquoi ils sont ce qu’ils sont. Je ne vais pas vous mentir, ils sont extrêmement exigeants. Ils réclament le meilleur constamment, tout le temps et plus encore. Mais c’était une super expérience.

Nous avons travaillé dans le passé avec d’autres éditeurs, avec Codemasters, avec Konami, et c’étaient des expériences très différentes. Nous avons eu une bonne expérience avec Konami, mais Nintendo, c’est autre chose. Il y a beaucoup de fans de Nintendo qui n’aiment pas d’autres jeux, à l’exception des leurs. Maintenant, je comprends parfaitement pourquoi.

Ce fut un plaisir, nous avons beaucoup appris. Honnêtement, ils ont fait de nous un meilleur développeur. »

Après l’annonce de Travis Strikes Again : No More Heroes, il y avait fort à parier que le créateur de la licence Suda Goichi, alias Suda51 soit interviewé sur son ressenti envers la Nintendo Switch. Sa réponse est pour le moins originale puisqu’il considère cette dernière comme une console Punk. Visiblement choqué de manière positive en voyant le console pour la première fois, et le challenge proposé par Nintendo quand à la réalisation d’un jeu sur cette nouvelle plateforme, Suda 51 n’a pas mis longtemps à se dire que cette console “punk” méritait un jeu qui le soit tout autant.

Prévu pour 2018, espérons que Travis Strikes Again : No More Heroes soit aussi punk que ce que prétend Suda51.

Source: GamesIndustry, Kotaku

Spread the love

No comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.