Menu

Session : Skate Sim – Patinage dur

TEST – Session : Skate Sim n’offre pas ce que font les jeux Tony Hawk, donc si vous voulez faire des combos qui durent des minutes et vous rapportent des millions de points, vous ne les trouverez pas ici. Ce jeu propose une simulation plus complexe comme la série Skate d’Electronic Arts. Par conséquent, le réalisme et le gameplay non simple attendent le joueur, le produit doit donc être traité de manière appropriée.

 

 

Conçues par et pour les skateurs, les commandes à double stick reproduisent fidèlement vos pieds sur le skateboard pour une expérience ultra-réaliste. Essayez des spots de skate emblématiques de la vie réelle et personnalisez votre patineur et votre équipement avec des articles des plus grandes marques.

 

 

Kickflip

 

Lorsque vous démarrez le jeu pour la première fois, vous recevrez un didacticiel dans un court laps de temps. Vous en aurez besoin et cela ne suffira pas. Le paragraphe précédent mentionne les deux sticks analogiques pour une raison, ils seront vos pieds dans le jeu, et vous devez les déplacer avec précision. Sinon, les tricks faciles à faire dans les jeux Tony Hawk’s Pro Skater (THPS désormais), par exemple, ne fonctionneront pas ici. Sur la PlayStation 5, le retour haptique ne semble pas être présent, mais c’est bizarre la façon dont vous déplacez votre skateboard avec les déclencheurs. Cette manipulation est tout à fait inhabituelle et demande un certain temps d’adaptation. Peu importe si vous avez joué au THPS ou au Skate dans le passé. Ne vous attendez pas à des half et quarter pipes car Session: Skate Sim est principalement conçu pour le street skating. Il convient de souligner à nouveau que cela demande de la patience. Au début, à cause du réalisme, vous finirez souvent par tomber sur votre visage, mais au fur et à mesure que vous comprendrez, vous constaterez que dévaler les escaliers, par exemple, sera une joie à regarder, sans parler de l’expérience. .

Nous pouvons affiner un peu nos options : resserrer les virages de notre planche, comment nous équilibrons notre poids dans la maniabilité, ce genre de choses. Quand il est écrit Skate Sim dans le titre du jeu, c’est exprès car Session est censée être une simulation. Dans cette approche, les bases sont bonnes, mais l’environnement (comme si souvent) gâche l’image globale. Contrairement à THPS, il ne s’agit pas d’obtenir une liste de missions et de la terminer, mais au lieu de trouver des skateurs dans un grand monde ouvert et de faire leur offre (donc c’est un peu comme, disons, THPS4, bien qu’il y ait un menu à partir duquel vous pourrait commencer la mission que vous vouliez à tout moment). Non, ils ne vous diront pas comment faire le tour avec ce bouton et ce bouton mais vous expliqueront comment avancer votre pied lors de la rotation de votre planche par exemple. Ce ne sera pas facile car bien que l’explication soit claire (ils n’auraient pas pu l’expliquer de manière plus authentique), c’est vraiment un exemple d’eau profonde.

 

 

Heelflip

 

Le problème avec les missions, c’est qu’une fois qu’on vous dit quelle est la mission, alors pouf, l’information disparaît. Peut-être que les skateurs pourraient montrer dans une courte vidéo comment faire le tour, car dans Session: Skate Sim, il n’y a pas moins de huit listes de tours (par exemple, le nollie et le commutateur donnent des listes différentes), et les parcourir est un tueur d’ambiance. Bien sûr, le réalisme était l’objectif, mais les joueurs avec peu de patience se retrouveront à jurer après un certain temps, agrippant le contrôleur, car Session ne vous apportera aucune aide, et il n’y aura même pas de compétition de points car le jeu n’a pas scores du tout. Au lieu de cela, le monde réel attend : Los Angeles, San Francisco et New York ont ​​été pris comme base, et le manque de vie sera sans aucun doute flagrant. Le paysage est mort. Pas une voiture nulle part.

Et les piétons sont inutiles… donc ils devraient être minimisés car alors, l’accent sera mis sur le skateboard. Si nous maîtrisons lentement les mouvements et l’approche nécessaires, nous pouvons acheter plus de t-shirts de marque car la personnalisation de notre personnage n’est pas si étendue. L’argent peut également être utilisé pour acheter plus d’objets pour le patinage. Tuyaux, petites rampes, ce genre de choses, mais je ne sais pas si c’est nécessaire. De plus, pour être honnête, cela ne semble pas être un achat obligatoire. Quant à l’audiovisuel, c’est moyen graphiquement et musicalement, sans la musique branchée fantaisiste, la bande son sonne juste. Nous avons apprécié le manque évident de ces musiques soda que vous entendez dans la plupart des jeux de nos jours.

 

 

Basculement à 360°

 

Session : Skate Sim mérite un sept et demi sur dix. C’est un score un peu audacieux, et vous devez admettre qu’il est loin du réalisme et de la nature arcade de Skate et THPS, respectivement, mais une petite équipe l’a développé avec peu d’aide. Pour tous ceux qui recherchent un jeu de skate, c’est recommandé… si vous êtes patient. C’est primordial : si vous abandonnez après des échecs répétés, le jeu ne se déroulera pas car il peut le faire. Le problème est que la présentation est très sèche et ne vous donne pas beaucoup de latitude (ou d’aide). C’est un peu un vide à cause du manque de vie, mais si vous persistez, vous y entrerez. Ce sera un jeu de niche, mais la note a été calibrée en conséquence. La grande question est de savoir comment Electronic Arts peut riposter avec un skate free-to-play. (ce n’est pas une faute de frappe, c’est comme ça qu’ils l’appellent). Session a mis la barre assez haute en matière de réalisme, il sera donc bon pour les joueurs de s’y essayer…

-V-

Pro :

+ Réalisme élevé à un très haut niveau
+ Bande-son attrayante et variée
+ C’est bien si nous réussissons à relever les défis…

Contre :

– …mais vous devez y arriver
– Le monde du jeu est très mort
– L’élaboration et l’exécution des missions sont faibles


Éditeur : Nacon

Développeur : Crea-ture

Style : Simulateur de skateboard

Sortie : 22 septembre 2022.

TEST - Session : Skate Sim n'offre pas ce que font les jeux Tony Hawk, donc si vous voulez faire des combos qui durent des minutes et vous rapportent des millions de points, vous ne les trouverez pas ici. Ce jeu propose une simulation plus complexe comme la série Skate d'Electronic Arts. Par conséquent, le réalisme et le gameplay non simple attendent le joueur, le produit doit donc être traité de manière appropriée.     Conçues par et pour les skateurs, les commandes à double stick reproduisent fidèlement vos pieds sur le skateboard pour une expérience ultra-réaliste. Essayez des spots…
Session : Skate Sim mérite un sept et demi sur dix. C'est un score un peu audacieux, et vous devez admettre qu'il est loin du réalisme et de la nature arcade de Skate et THPS, respectivement, mais une petite équipe l'a développé avec peu d'aide. Pour tous ceux qui recherchent un jeu de skate, c'est recommandé... si vous êtes patient. C'est primordial : si vous abandonnez après des échecs répétés, le jeu ne se déroulera pas car il peut le faire. Le problème est que la présentation est très sèche et ne vous donne pas beaucoup de latitude (ou d'aide). C'est un peu un vide à cause du manque de vie, mais si vous persistez, vous y entrerez. Ce sera un jeu de niche, mais la note a été calibrée en conséquence. La grande question est de savoir comment Electronic Arts peut riposter avec un skate free-to-play. (ce n'est pas une faute de frappe, c'est comme ça qu'ils l'appellent). Session a mis la barre assez haute en matière de réalisme, il sera donc bon pour les joueurs de s'y essayer...

Session: Skate Sim

Jouabilité - 8.2
Graphismes - 6.3
Physique - 9.3
Musique/Sons - 8.7
Ambiance - 5

7.5

BON

Session : Skate Sim mérite un sept et demi sur dix. C'est un score un peu audacieux, et vous devez admettre qu'il est loin du réalisme et de la nature arcade de Skate et THPS, respectivement, mais une petite équipe l'a développé avec peu d'aide. Pour tous ceux qui recherchent un jeu de skate, c'est recommandé... si vous êtes patient. C'est primordial : si vous abandonnez après des échecs répétés, le jeu ne se déroulera pas car il peut le faire. Le problème est que la présentation est très sèche et ne vous donne pas beaucoup de latitude (ou d'aide). C'est un peu un vide à cause du manque de vie, mais si vous persistez, vous y entrerez. Ce sera un jeu de niche, mais la note a été calibrée en conséquence. La grande question est de savoir comment Electronic Arts peut riposter avec un skate free-to-play. (ce n'est pas une faute de frappe, c'est comme ça qu'ils l'appellent). Session a mis la barre assez haute en matière de réalisme, il sera donc bon pour les joueurs de s'y essayer...

User Rating: Be the first one !

Spread the love

theGeek TV