Menu

Project W : et si un studio western aurait fait Final Fantasy XV ?

Eidos Montréal travaillait sur un jeu Final Fantasy qui ne s’est pas concrétisé, mais cela aurait pu être Final Fantasy XV.

 

Le développement de Final Fantasy X a été cahoteux. D’abord connu sous le nom de Final Fantasy Versus XIII, le jeu était présenté comme une exclusivité PlayStation 3, avec Tetsuya Nomura aux commandes (Kingdom Hearts, Final Fantasy VII Remake…), mais en 2012, le redémarrage est arrivé. Le projet était désormais Final Fantasy XV sous Hajime Tabata, mais l’histoire n’est pas si simple que ça ! Jonathan Jacque-Belletête, ancien directeur artistique chez Eidos Montréal, a révélé que le studio travaillait sur un Final Fantasy au nom de code Project W, qui aurait été le premier volet grand public de la série NON créé par un studio japonais !

Jacque-Belletête a parlé à TrueAchievements à ce sujet : „[Eidos Montréal] a ramené Deus Ex. J’étais le directeur artistique de Deus Ex: Human Revolution. Ensuite, [j’étais] le directeur artistique exécutif sur [Deus Ex:] Mankind Divided. Ensuite, nous avons essayé de faire Final Fantasy XV. Ensuite, ils ont décidé de le ramener au Japon – ce qui, je pense, était une grosse erreur, mais c’est toujours la vérité. La nôtre était fantastique.”

Sa chronologie est un peu décalée, mais selon une vidéo, racontait Jacque-Belletête. En 2011, Deux Ex: Human Revolution a été un succès, alors Eidos Montréal a voulu faire un RPG inspiré de Final Fantasy, et le concept a finalement évolué vers Final Fantasy XV. Viennent ensuite des discussions avec Yoichi Wada, ancien président de Square Enix, qui a donné le feu vert au projet W. L’équipe du Québec a ensuite créé la conception, la planification et l’art de base du jeu. Cela allait être un RPG d’opéra spatial avec des éléments de Final Fantasy qui plairaient aux fans occidentaux, et l’espace serait composé de fractales.

Un nouveau moteur aurait été capable de gérer les décollages et atterrissages entre planètes. Le protagoniste aurait cherché son intérêt amoureux Nova mais aurait rencontré une guerrière, conduisant à un triangle amoureux et provoquant des tensions entre les personnages. En 2012, cependant, le conseil d’administration japonais a abandonné le projet, alors Final Fantasy XV est rentré chez lui. Eidos Montréal a poursuivi le développement dans le cadre du projet Nova pendant un an avant de l’annuler, car ni Microsoft ni Sony n’étaient disposés à financer un projet aussi ambitieux et coûteux.

L’alternative à Final Fantasy XV aurait été intéressante, mais cela n’arrivera jamais.

Source : PSL

Spread the love

No comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.