Menu

Barbara Broccoli, productrice des films James Bond, promet que “Bond sera de retour”

CINÉMA ACTUS – Barbara Broccoli assure aux fans que James Bond, l’agent 007 emblématique, sera de retour à l’écran même après la retraite de Daniel Craig.

 

 

Lorsqu’il a été annoncé que le dernier rôle de Daniel Craig en tant que super espion James Bond serait dans le film Mourir Peut Attendre, les spéculations ont commencé pour savoir si nous verrions le personnage sous cette forme sur le grand écran. Certains ont spéculé que le sexe du personnage serait remplacé à l’avenir ou que le personnage serait entièrement réécrit au point d’être méconnaissable.

Barbara Broccoli, productrice de longue date de la franchise Bond, a confirmé le mois dernier que James Bond était et resterait un personnage masculin, comme elle l’a répété lors de l’événement cinématographique new-yorkais de Deadline Contenders samedi, ajoutant que le personnage reviendrait bientôt.

“Nous allons régler cette question, mais il reviendra. Vous pouvez être sûrs que James Bond sera de retour.”

Broccoli a été rejoint à l’événement par le producteur de Mourir peut attendre, Michael G. Wilson, le superviseur des effets spéciaux Chris Corbould, le concepteur des effets visuels Mark Tildesley et le co-star Rami Malek pour parler du film, qui a rapporté plus de 756 millions de dollars dans le monde entier le week-end dernier, ce qui en fait le blockbuster hollywoodien le plus important de l’ère Covid.

Barbara Broccoli a déclaré : “Ce qui était si important pour nous, c’était que ce film soit montré dans les cinémas parce qu’il a ce paysage magnifique… C’est un festin visuel dans la façon dont il a été conçu et tourné. Nous sommes tellement ravis d’avoir pu faire l’ouverture dans les salles de cinéma.”

Wilson a commenté : “Nous avons eu la chance de toucher le point sensible et de le mettre dans les cinémas au bon moment, et le public était prêt à retourner au cinéma et à voir les films là où ils méritent d’être, dans les salles.”

Parmi les nombreux records établis par le film, la scène d’ouverture, habituellement réservée à une séquence d’action plus prolongée, dure 25 minutes complètes avant le déroulement du générique, et raconte principalement l’histoire de la Madeleine de Léa Seydoux, et présente au public le méchant principal de Rami Malek pour la première fois :

“Il nous a fallu un certain temps pour entrer dans le film – et 25 minutes avant les titres, ce qui est, je suppose, un record pour nous – mais je pense qu’il le méritait parce que vous aviez besoin de cette backstory pour vraiment raconter l’histoire complète du film.”

Alors qu’il y a eu des moments où la franchise Bond n’a pas pu se décider entre un ton sombre et terre-à-terre et une fantaisie complètement démesurée, l’équipe a consciencieusement veillé à ce que, cette fois-ci, la backstory reçoive la pertinence dont elle avait besoin aux côtés des grandes séquences d’action amusantes.

“Il est très important que toute l’action soit basée sur la réalité”, explique Corbould. “La poursuite de la DB5, la séquence de fin, le chalutier qui coule, tout cela était très puissant et il est très important que les effets spéciaux ne soient pas fantastiques et ne nous éloignent pas du scénario et des personnages.”

Tildesley poursuit : “Je pense que la chose difficile ou intéressante est d’essayer de tisser les deux choses ensemble afin d’avoir un décor ou un effet qui aide à améliorer l’histoire plutôt que de le faire pour le plaisir.”

Broccoli a précédemment fait savoir qu’il souhaitait que le public profite du chant du cygne de Daniel Craig avant que la recherche d’un successeur ne commence ; et si nous devrons peut-être attendre encore quelques années avant que Bond ne ressurgisse sur les écrans, il semble que James Bond et la franchise n’aient pas le temps de mourir…

Source : Deadline

Spread the love

No comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.