Menu

Dying Light 2 : Stay Human : se concentrer sur les “monstres” [VIDEO]

Ne vous inquiétez pas, c’est juste Techland qui utilise un mot inhabituel dans son marketing officiel.

En effet, la société polonaise qualifie les zombies de Dying Light 2 : Stay Human de monstres. Eh bien, ce sont des monstres, mais nous n’utilisons pas ce mot à leur sujet… mais si c’est la terminologie que Techland cherche à utiliser, alors qu’il en soit ainsi. L’une des vidéos ci-dessous présente leurs types, ils ont donc même des noms maintenant… mais nous doutons que nous les appelions tous ainsi.

Le Revenant est celui qui a des pointes sur le dos, le Démolisseur nous jette des pierres, le Banshee sera l’agile avec une grosse main griffue, le Hurleur sera celui dont il faut se débarrasser en premier, car il peut appeler à l’aide, et enfin, le Volatile peut bondir assez fort. Il y a aussi un type qui crache de l’acide, et comme c’est une tradition depuis plus de deux décennies (même les premiers jeux Resident Evil en avaient), cela aurait été une erreur de les ignorer.

Le nouveau trailer de gameplay présente une visite tendue à travers un hôpital qui a été envahi par les zombies (pardon, les monstres…). De multiples types d’ennemis apparaîtront ici, dont la Belle au bois dormant qui ne dort pas, ni n’est une beauté. Aiden Caldwell et son ami veulent obtenir quelques bracelets ici afin d’être alertés s’ils sont sur le point de se transformer en zombie plus tard. Cela nécessitera un peu de furtivité, mais cela est également présenté dans la vidéo. Tant que vous ne faites pas de bruit et n’attirez pas l’attention, vous pouvez vous en tirer à bon compte.

Dying Light 2 : Stay Human, à moins qu’il ne soit repoussé à 2022, sera lancé le 7 décembre sur presque toutes les plateformes, à l’exception de la Nintendo Switch, d’iOS et d’Android : il sera disponible sur PlayStation 5, Xbox Series, PC, PlayStation 4 et Xbox One. Techland a dit à plusieurs reprises qu’il sera meilleur que le premier jeu sur tous les plans.

Source : Gematsu

Spread the love

No comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.