Menu

Crackdown 3 – Ça va craquer, enfin ?

TEST – Après quatre ans d’attente, nous avons enfin un nouveau jeu Crackdown, une franchise exclusive à la Xbox est de retour pour cette génération. Cette fois, nous avons même une célébrité pour le troisième jeu. Terry Crews donne sa voix et son image à l’un des personnages principaux jouables. Une tonne d’armes, d’ennemis colorés, de véhicules et d’un emplacement géant pour faire des ravages.

 

Nous avons aussi de bonnes vieilles choses de 2007. Malheureusement, nous sommes en 2019 et l’industrie du jeu a évolué, mais voyons comment Crackdown 3 se débrouillait dans un environnement extrêmement concurrentiel. De plus, le jeu est à la hauteur de son ancien trailer de 2014.

Pacific City ? No ! Nouvelle Terranova !

L’histoire de Crackdown 3 se déroule quelques années après le dernier jeu et le monde a été dévasté par de multiples attaques de la part d’une société maléfique appelée Terranova. Une entreprise qui vise à contrôler l’humanité en les privant de pouvoir et en bombardant les villes. Les réfugiés qui arrivent sur l’île sont accueillis par un dictateur fasciste et mis au service de la cause de l’entreprise. En réponse, l’Agence passe à l’action et, dirigée par le commandant Jaxon (Exprimée par Terry Crews), elle échoue de manière spectaculaire. La résistance locale décide de régénérer le joueur, mais avec toutes ses compétences perdues, elle doit regagner toutes ses compétences.

Crackdown 3 a lieu sur l’île de Terranova, un mélange de tout. Il a sa partie industrielle, le divertissement pour les masses et les gratte-ciels. Après la mission initiale du didacticiel, le jeu vous permet simplement de faire ce que vous voulez. Il n’ya pratiquement pas de scènes cinématiques, et l’histoire est maigre. En tant qu’agent, vous devez démanteler les principales industries de l’île les unes après les autres : logistique, industrie et sécurité. En démantelant les opérations, en détruisant du matériel, en libérant la milice locale ou en causant généralement des ravages, vous gagnez des informations qui à leur tour déverrouilleront les chefs de secteur.

Les batailles de boss sont assez bons, mais y arriver est un peu fastidieux. De nombreux objectifs ne font que détruire des choses, mais pas de la manière la plus créative. La vieille bande-annonce de 2014 montrait des cascades épiques et des concepts, mais aucun de ceux-là n’a survécu dans ce jeu. Vous trouvez un bâtiment que vous piratez ou détruisez, un compteur monte et au bout d’un moment, un patron apparaît. Le jeu vous propose également une gamme d’armes stockées dans des ravitailleurs une fois récupérées auprès d’ennemis et de grenades. Nous avons les pistolets, les lance-roquettes et les fusils habituels, mais il y a un tireur acide, ou plusieurs lanceurs de missiles, et un poing propulsé par une fusée.

Le pouvoir de la médiocrité !

Tandis que la variété des armes est là dans Crackdown 3, et le gameplay de base semble amusant en théorie, mais cela devient simplement répétitif. Après toutes les discussions sur la puissance du cloud et la destructibilité depuis le début et au fil des ans, Microsoft n’a pas précisé comment cela fonctionnerait jusqu’à environ un an. En gros, il n’y a pas de destructibilité dans la campagne solo. Il y en a dans le multijoueur de Crackdown 3, mais même cela est un peu décevant. Je ne comprends pas vraiment pourquoi ils ont besoin de la puissance du cloud ou même d’une certaine destructibilité dans le mode solo, car Red Faction Guerrilla et même les séries EDF avaient cette fonctionnalité. Les deux jeux étaient des jeux de dernière génération, et Crackdown 3 ressemble tristement à un jeu de dernière génération.

La plupart des textures sont nettes, en particulier lorsque vous jouez sur la Xbox One X. La ville est colorée, mais la carte est incroyablement petite. Comparé au jeu original Crackdown où il y avait trois îles, avec des ennemis distincts, il ne s’agit ici que d’une île pouvant être facilement complétée en environ 5 à 7 heures. L’agent rétrograde essentiellement lorsqu’il tue des ennemis avec des armes à feu, des explosifs, en mêlée ou en les conduisant avec une voiture. De plus, vous devrez collecter des orbes d’agilité pour sauter plus haut et débloquer de nouvelles compétences. En plus des combats de boss, les ennemis normaux sont faciles à tuer et, si vous mettez tout à niveau correctement et utilisez quelques armes puissantes, vous pourrez passer à travers le jeu. Il est amusant de tuer des ennemis avec toutes ces armes et peut donner lieu à une situation délirante, mais cet environnement destructible et de nombreuses cartes auraient donné au jeu le coup d’envoi dans la variété dont il avait besoin.

Explosions de couleur arc-en-ciel

Le jeu propose également un mode multijoueur, ce qui est bien, mais même là, tout détruire sur la carte est un peu fourbe. Les graphismes sont moyens et la conception sonore est correcte, même si la musique est excellente. C’est le jeu le plus coloré de 2019, et les effets sont sympas, mais cela n’importe pas si le contenu et la présentation sont à nu. En outre, il est préférable de jouer le rôle de modèle de Terry Crews car son jeu de voix est excellent.

Le jeu était «gratuit» avec Gamepass et, bien que le jeu ait été développé pendant quatre ans, cela ressemble vraiment à un titre budgétaire. Ce n’est pas un jeu horrible, mais quand on compare le matériel de marketing et même les idées présentées il y a un an ou deux, il est tout à fait décevant de ne pas se concrétiser dans un jeu. Peut-être un redémarrage de la prochaine génération de la Xbox mettra-t-il ces idées en avant, car la franchise et le concept sont intéressants, mais depuis Crackdown 2, ils n’ont pas été en mesure de réussir à être vraiment superbes. Au lieu de cela, nous continuons à avoir des jeux moyens avec des promesses non tenues

Si vous avez un abonnement Gamepass, essayez-le et mettez votre podcast ou livre audio préféré, sinon, je ne peux pas vous recommander de payer le prix fort pour ce jeu.

-Dante-

Pro:

+ Beaucoup d’armes et de véhicules
+ Un jeu coloré et un style d’art amusant
+ Bonne musique

Contre :

– Petite carte et manque de contenu
– Aucune destructibilité au moins en solo
– Feels comme un jeu de 2007


Éditeur: Xbox Game Studios

Développeur: Sumo Digital

Genres: Action-Aventure

Publication: 15 février 2019

Crackdown 3

Jouabilité - 7
Graphisme - 6.3
Histoire - 4
Musique / Audio - 7.5
Ambiance - 6.8

6.3

CORRECT

Un jeu amusant, mais il est bloqué en 2007 et c’est déjà 2019...

User Rating: Be the first one !

Spread the love

No comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.