Menu

Project Judge – Sur les traces d’un tueur en série

APERÇU – Takuya Kimura (ou Kimutaku) est le protagoniste de la nouvelle franchise développée par le studio Ryu Ga Gotoku, le même qui détient les rênes de la saga Yakuza. Nous avons testé une démo de Project Judge, le titre exclusif de Sega pour PS4.

 

Au Japon, nous aurons la chance d’en profiter au cours du mois de décembre prochain, bien que sur notre territoire nous n’aurions pas ce jeu avant l’année prochaine à une date qui reste à déterminer (bien que nous espérons que cela sera pour bientôt). Mais bon, la bonne nouvelle est qu’au moins, c’est le nouveau travail de Sega et l’un de ses studios les plus acclamés, Ryu Ga Gotoku, un tandem qui nous offrira une nouvelle production exclusive pour PS4 et en Occident par le nom de Project Judge (au Japon on l’appellera Judge Eyes).

Est-ce vraiment nouveau?

Bien que ce jeu soit nouveau … c’est quelque chose qui n’est pas tout à fait clair après avoir essayé une démo jouable d’environ une demi-heure. Et oui, parce que plusieurs éléments sont communs avec ma saga vénérée avec Kazuma Kiryu: Yakuza. En fait dans de nombreux cas, même les matériaux, les scénarios, les animations et les autres ressources seront réutilisés. Ne vous méprenez pas: ce n’est pas que je pense que c’est quelque chose de mauvais , encore moins (en fait je suis ravi), mais à bien des égards, cela ressemblera plus à un spin-off qu’à un nouveau titre.

Comme d’habitude dans les travaux de la société japonaise, le scénario qui donnera lieu à l’aventure prendra beaucoup de poids et sera travaillé. A tel point qu’une partie des rôles principaux sera jouée par des acteurs locaux (Akira Nakao, Kenichi Takito, etc.), monopolisant le foyer principal non moins que Takuya Kimura, une star de ce territoire.

Retour à Kamurocho …

L’histoire tourne autour de Takayuki Yagami, un détective privé plutôt unique qui devra faire face à l’affaire la plus compliquée de sa carrière. Oui, car sa mission sera d’attraper un tueur en série incontrôlé et particulièrement brutal. Une affaire qui, en plus, ouvrira de vieilles blessures liées à son passé en tant qu’avocat, étant donné qu’il ya des années, il était responsable de la défense et de l’aide d’un homme: il l’a aidé a éviter d’entrer en prison … ce qu’il a causé une meurtre, et détruit la crédibilité et la carrière de l’avocat du protagoniste.

À ce scénario suggestif s’ajouteront de nombreuses autres histoires qui se dérouleront en parallèle, renforçant ainsi le script global sensationnel qui sera utilisé dans ce jeu vidéo attractif. Cela dit, Ryu Ga Gotoku prend toujours soin de tous ses scénarios, et il semble que dans Project Judge, cette tradition ira encore plus loin.

Où l’aventure aura-t-elle lieu? Eh bien pas moins que dans Kamurocho, un quartier que tous les fans de la saga Yakuza vont beaucoup aimer. Cette reconstitution du célèbre quartier rouge de Tokyo Kabukicho sera le milieu principale de jeux qui accueillera les aventures des protagonistes. Un scénario qui, dans les limites de la démo elle-même, pourrait être parcouru et qui, en effet, présentera dans de nombreux cas des matériaux clairement recyclés de la série Yakuza (y compris les mêmes designs de lieux tels que les salles de loisirs Club Sega, par exemple). Quelque chose de pas forcément mauvais du tout, bien que … Je ne sais pas, à mon avis, il n’aurait pas été plus judicieux de placer cette saga dans un autre quartier japonais de ces mêmes caractéristiques pour apporter de nouveaux airs à cette nouvelle IP.

Action-aventure par excellence!

La structure du jeu, suivra de près le la franchise avec Kazuma Kiryu et sera extrêmement diversifiée. Les combats seront assez fréquents, des batailles que j’ai bien aimé car je les ai trouvées encore plus dynamiques et frappantes que celles vécues tant de fois dans Yakuza. Cela est dû à la compétence de Takayuki Yagami qui a sue l’adopter a deux styles différents qui, dans la version que j’ai essayée, pouvaient être alternés en cliquant sur la traverse numérique.

L’un et l’autre ont permis au protagoniste d’effectuer un large éventail d’actions et de mouvements, ainsi que de réaliser des combos incroyablement flashy et mortels, ainsi que des attaques spéciales appelées … Heat! Tu parles? Ces mouvements nuiront considérablement aux pauvres malheureux qui les subissent, étant variables et contextuels en fonction de l’arme ou de l’objet que Yagumi porte dans leurs mains et aussi de la position et de la situation des adversaires eux-mêmes dans le scénario du tour.

Combattez, explorez et faites votre travail de détective!

Les combats seront très colorés et nous pourrons alterner entre deux styles de combat différents.

Un système de combat qui utilisera pratiquement tous les boutons du pad, en utilisant les principaux pour punir, frapper, saisir et effectuer des manœuvres évasives. Oui, une copie de ce qui a été enregistré dans la saga que tout le monde a déjà en tête …

L’exploration libre (dans un contexte) des ensembles fera également partie du gameplay, ainsi que la possibilité de participer à des mini-jeux ou d’améliorer les compétences du protagoniste dans l’interface correspondante, très différente dans ce cas de celui de la saga Yakuza. Un recueil d’éléments a déjà vécu dans la série Sega ci-dessus … à laquelle d’autres nouvelles mécaniques seront ajoutées. En outre, plusieurs des plus intéressantes concerneront le métier de Yagami.

En tant que détective privé, vous devrez utiliser un croquis pour espionner et identifier un suspect potentiel plus d’une fois. De plus, pour cela, il utilisera un scanner, un outil qui lui permettra d’identifier les principaux facteurs et caractéristiques du type en question. Le faufilage aura également son rôle: nous devons fréquemment suivre des personnages spécifiques non détectés, nous pouvons utiliser différentes garnitures pour passer inaperçues. Il n’y aura aussi des interrogatoires, une chose que je ne pourrais pas essayer, car elle ne faisait pas partie de la démo, mais j’espère qu’elle sera bien intégrée et ne finira pas par être trop lourde, brisant ainsi le dynamisme mondial que Project JUDGE nous donnera.

Pour corser les choses, il faudra également prendre et utiliser des photographies qui serviront de preuves irréfutables dans certains contextes, utiliser des drones, dialoguer avec des personnages secondaires (je parie que nous le ferons en anglais, bien que ce ne soit pas confirmé), entrez dans des magasins Poppo et des restaurants de toutes sortes pour manger et acheter des articles différents, participer à des poursuites à pied dans lesquelles il y aura des brèves scènes de QTE … Un gameplay varié que je suis impatient d’essayer dans le jeu finale.

Entrez de nouveau dans le dragon!

D’un autre côté, techniquement, le moteur Dragon démontrera une fois de plus son grand potentiel, nous permettant de nous montrer des environnements très détaillés remplis de personnes errant d’un endroit à un autre sans l’action qui en souffre. La recréation des protagonistes semblait également magnifique, soulevant plus si possible la barre de qualité lors des scènes cinématiques. La seule chose qui ne m’a pas convaincu du tout était liée aux animations du protagoniste. Et, encore une fois, non pas parce que leurs mouvements étaient en dehors du pas ou rugueux, au contraire, mais parce que certaines de ces animations (comme par exemple celle qui a eu lieu après la collision avec un personnage secondaire en pleine course) ont été clairement recyclés à partir du même fait par Kazuma Kiryu. Mais allez, en tout cas, Sega a à sa disposition une formule pour gagner le jeu, comme l’incarne la franchise Yakuza, une des plus appréciées de la presse par la presse et le grand public. J’espère juste qu’il finira par profiter de sa propre personnalité et deviendra une alternative à l’histoire vécue par Kazuma Kiryu, et non dans un “simple” clone.

-BadSector-


Éditeur: Sega

Developpeur: Ryu ga Gotoku Studios

Genre: Action, Adventure

Publication: TBA

Spread the love

No comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.