Menu

« Death Stranding n’est pas un jeu d’horreur, il sera énorme et avec de l’humour! » d’après Kojima

Hideo Kojima s’est récemment entretenu avec nos collègues de Glixel au sujet de Death Stranding, sa future exclusivité PlayStation 4 dont les deux premiers trailers nous offraient une atmosphère très sombre, à la limite de l’horreur.

Pourtant, notre génial créateur a tenu à précisé que son titre ne sera pas un jeu d’horreur, mais bien un soft d’action dans un Open World qu’il juge « énorme ». De plus, le titre sera loin d’être dénué d’humour malgré la tonalité ultra sombre des deux trailers.

Il déclare ainsi: « Je n’ai pas un état d’esprit ténébreux en particulier pour le jeu. Death Stranding n’est pas un jeu d’horreur. Je voulais juste réaliser quelque chose qui soit visuellement unique, quelque chose que vous n’aviez pas vu auparavant, quelque chose incorporant un angle plus artistique. Je ne suis pas à la poursuite d’un aspect sombre pour le jeu.«

Au niveau de l’humour, il indique sa nécessité en disant: « L’humour est un aspect très important pour les jeux. Vous jouez à un soft pour un très long moment – Death Stranding est un jeu énorme – et vous mettez toutes vos tensions sur votre personnage, et vous les emmenez à travers les épreuves. L’humour est un aspect important pour être sûr que le joueur s’amuse à jouer à travers tout ça. Donc nous aurons de l’humour dans ce jeu également, mais à un degré qui ne ruinera pas le décor mis en place. Ce sera à un niveau approprié.«

Durant le RTX à Sydney, Kojima est donc longuement revenu sur sa relation avec Sony Interactive Entertainment.

En premier lieu, il est d’abord revenu sur les nombreuses propositions qu’il a reçu, même en dehors de l’industrie du Jeu Vidéo. Pour l’anecdote, même quelqu’un en provenance des Émirats Arabes l’a approché, avec beaucoup d’argent à la clé.

Il explique ensuite pourquoi il a choisi Sony comme partenaire pour le développement de sa première production en tant qu’indépendant. Il souhaitait faire un jeu qui allait rendre tout le monde heureux. Il a donc privilégié une compagnie où le respect mutuel était présent et avec laquelle il a déjà travaillé.

Il a souvent croisé la route de Sony au cours des vingts dernières années et connait les méthodes de travail du géant japonais. Il voulait s’assurer également que son premier jeu serait un succès et en travaillant avec la firme à l’origine de la Playstation, la probabilité d’un échec était minime.

La priorité pour Kojima était de pouvoir laisser libre court à sa créativité et c’est ce que Sony lui a permit. Il avait ainsi total carte blanche pour faire ce qu’il souhaitait et ce qu’il avait besoin.

Comme vous le savez sans doute, Kojima est un homme qui délègue très peu et aime contrôler à 100% ses projets. Sony lui permit également d’être omniprésent lors de la promotion du titre, mais lui a aussi laissé le champs libre.
D’après Kojima, rare auraient été les éditeurs à permettre à Norman Reedus d’apparaître nu dans le premier trailer de Death Stranding. Et il s’agit pour lui de l’exemple parfait pour montrer cette confiance et ce respect mutuel entre l’homme et la firme nippone.

Le créateur de la célèbre série Metal Gear a donné son avis sur la Nintendo Switch lors d’une interview pour IGN.

Hideo Kojima adore le fait que la Nintendo Switch permette de commencer une partie chez soi, puis de la continuer dehors, sur la route de l’école par l’exemple, pour se détendre avant un contrôle de mathématiques…

« Vous êtes peut-être déjà familier avec le fait que, pour un précédent jeu que j’ai fait, nous avions une fonctionnalité nommée « Transfarring » où l’on pouvait prendre des données de la PS Vita pour les transférer jusqu’à la PS3, et inversement. Je crois bien que la Nintendo Switch est une sorte d’extension de cette idée. Le fait de pouvoir commencer une partie à la maison et de la continuer à l’extérieur, c’est le rêve des joueurs. La Switch est une évolution de cela. »

a déclaré Hideo Kojima lors d’une interview.Hideo Kojima nous parle de la Nintendo Switch !

« Par exemple, quand vous achetez un DVD Blu-ray, vous avez un code à l’intérieur pour une version numérique que vous pouvez regarder par la suite sur votre smartphone ou votre tablette. Voilà comment les films et les séries évoluent, et c’est ainsi que les jeux vidéos devraient se développer. »

Hideo Kojima ajoute aussi qu’il voit la Nintendo Switch comme le début d’une nouvelle ère, où chaque gamer pourra jouer sur n’importe quelle plateforme, quand il le veut, où il le veut et sur n’importe quel jeu.

« Je sens que la « cloud technology » est le futur, et que tout finira par passer par-là. »

La Nintendo Switch pourrait donc bien révolutionner le milieu du jeu vidéo en démocratisant une nouvelle façon de jouer.

On vous rappelle que Death Stranding sortira exclusivement sur PlayStation 4, vraisemblablement en 2019.

Spread the love

No comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.